Quid du Service National Universel?

Le futur Service National Universel (SNU), promesse de campagne du Président de la République, devrait débuter en juin 2019.

Initialement prévu pour les jeunes dans les trois ans suivant le 18anniversaire de chacun et encadré par les armées et la gendarmerie nationale, au final ce Service National concernera environ 800 000 jeunes. sans distinction de classe, d’origine, de sexe. Il comportera une partie obligatoire d’un mois, vers 16 ans, et une partie facultative qui s’adressera aux jeunes qui souhaitent s’engager dans la culture, la défense, l’environnement, l’aide aux personnes ou le tutorat. Sa mise en place  a été confiée à Gabriel Attal, qui a été nommé le 16 octobre 2018 secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Education nationale et de la Jeunesse.

Quels objectifs?

« Le service national universel (SNU) vise à renforcer chez les jeunes le sentiment d’appartenance à la communauté nationale, la culture de l’engagement et l’esprit de défense. Il doit permettre de diffuser les valeurs républicaines en conviant notre jeunesse à un rendez-vous auquel elle devra se rendre sans distinction de classe, d’origine ou de sexe, ainsi que l’a récemment rappelé le Président de la République.

Universel, ce projet de société majeur devrait concerner sans exclusion l’ensemble des jeunes femmes et hommes aptes de toute une classe d’âge, afin de donner tout son sens au nouveau service national dont l’instauration concerne l’ensemble de la société et implique tous les ministères et administrations publiques. » [source: Secrétaire d’Etat auprès de la Ministre des Armées]

Une consultation citoyenne

Le Gouvernement a en effet annoncé en conseil des ministres le 27 juin 2018 les grandes lignes de ce projet. Une consultation citoyenne a été lancée afin de définir le périmètre du SNU ainsi que les modalités très concrètes, en tenant compte des particularités de chacun (personnes en situation de handicap, Français de l’étranger etc.). 3 axes de travail lui ont été assignés:

  • L’audition de l’ensemble des parties prenantes du projet (associations, parents d’élèves, syndicats, collectivités territoriales, parlementaires, entreprises, etc.) ;
  • Des rencontres régionales avec la jeunesse en métropole et outremer ;
  • Une étude qualitative (focus group) et une enquête publique de masse.

Ce groupe de travail rendra un rapport amendé début novembre, enrichi des suggestions et remarques collectées pendant ces consultations. Les arbitrages du gouvernement sont attendus avant la fin de l’année. Ce n’est qu’au terme des arbitrages qui seront rendus suite à cette phase préparatoire que les modalités pratiques et précises de mise en œuvre du SNU pourront être exposées.

Il est prévu d’ouvrir et de tester ce dispositif à partir de l’automne 2019 auprès des élèves des classes de seconde. Il sera organisé en trois phases :

  1. une phase obligatoire dite de « cohésion » de quinze jours,
  2. une deuxième phase également obligatoire durera elle aussi quinze jours, pendant les week-ends et les vacances scolaires, et consistera en un temps d’engagement « plus personnalisé » en petits groupes, par exemple dans des associations.
  3. une troisième phase, facultative, de trois à douze mois se déroulera avant l’âge de 25 ans et pourra couvrir par exemple des actions en faveur de l’environnement, de l’éducation ou des personnes âgées.

Et les adolescents Français établis hors de France?

Art. L. 114-7. – Les jeunes Français âgés de moins de vingt-cinq ans qui résident à l’étranger participent, sous la responsabilité du chef du poste diplomatique ou consulaire accrédité, à l’appel de préparation à la défense aménagé en fonction des contraintes de leur pays de résidence. [Extrait du projet de loi]

D’après une réponse faite à une collègue élue, « le Gouvernement a bien identifié la situation des Français de l’étranger ou de ceux possédant la double nationalité et fera procéder aux études nécessaires. »

Si je me réjouis de la mise en place du Service National universel et qu’il me semble important que les adolescents français établis à l’étranger y participent également , je me pose de nombreuses questions sur les conditions et les coûts à engager pour y participer:

  • coût du transport pour les familles résidant loin de la France et de revenus moyens ou modestes,
  • conditions d’hébergement pour les phases sans hébergement collectif.

Et vous, qu’en pensez-vous??

 

 

2 réflexions sur « Quid du Service National Universel? »

  1. Bonjour,
    en tant que membre du groupe de travail sur le SNU qui vient de rendre (hier) au Président de la République un 2ème rapport sur la consultation de la jeunesse, je peux vous confirmer la nécessité que ce Service national soit universel (mon article sur https://en-marche.fr/articles/opinions/snu-mesure-emblematique-macron). Ce point a été confirmé par l’Elysée et se traduira dès la phase de démarrage (juin 2019 et non 2020) par l’appel de volontaires avec le souci de respecter un des éléments majeurs du projet : la mixité sociale. La situation des français de l’étranger (en double ou simple nationalité) n’est pas spécifique si on la rapporte à celles des jeunes des territoires d’Outre-mer qui seront soumis aux mêmes règles que les jeunes métropolitains. Ainsi un jeune guyanais ou réunionnais pourra faire la phase obligatoire, voire facultative de son SNU en métropole et vice-versa. Il reste effectivement à en déterminer les conditions précises. Quant au coût, il sera certes conséquent (pour l’Etat), mais les bénéfices à tirer du SNU dépasseront sur le long terme les coûts de mise en place liés à ce projet de société.
    Je suis preneur de vos idées sur la/ les configurations que pourrai(en)t prendre le SNU pour les FdE en vous inspirants des objectifs et invariants fixés par le gouvernement, à savoir :

    Autour de 16 ans
    Durée d’un mois maximum
    Deux objectifs : développer la cohésion et occasion de vie collective ET développement de la culture de l’engagement
    Occasion de cohésion et de vie collective : Phase d’hébergement + test de détection des difficultés (sociales, médicales et scolaires)
    Universalité : obligatoire toute une classe d’âge, dans le prolongement de l’obligation scolaire, hommes et femmes.

    En vous remerciant .

    Guy Lavocat

    J'aime

    1. Bonjour Guy,

      Je vous remercie beaucoup pour votre message, les précisions apportées et votre proposition de participation.
      Je vais essayer d’organiser des remontées de terrain de la part des Français de l’étranger, via leurs différents représentants notamment.
      Sous quel délai souhaitez-vous avoir ces retours?
      Merci par avance.
      Anne Boulo

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s