Couverture santé: Un tarif spécial aidé

Il existe un dispositif d’aide à l’accès à la couverture santé de la Caisse de Français à l’Etranger (CFE). Cette aide consiste en une prise en charge partielle des cotisations par la CFE pour les personnes ayant un revenu annuel de l’année N-1 inférieur à 20 568 euros. Vos revenus ont peut-être fortement diminué à cause de la crise, vous pouvez aussi bénéficier de cette aide. Pour tout savoir, lisez l’article !

Il existe un dispositif d’aide à l’accès à la couverture santé de la Caisse de Français à l’Etranger (CFE). Cette aide consiste en une prise en charge partielle des cotisations par la CFE pour les personnes ayant un revenu annuel de l’année N-1 inférieur à 20 568 euros.

La CFE est un organisme de Sécurité sociale, de droit privé chargé d’une mission de service public. Placée sous tutelle des ministères en charge de la Sécurité sociale et du Budget, La CFE assure la continuité des droits avec le système français de Sécurité sociale. A leur retour en France, ses adhérents réintègrent immédiatement leur régime de protection sociale.

La crise sanitaire mondiale a peut-être réduit significativement vos ressources sur la période récente. Dans ce cas, vous pouvez le signaler dans votre dossier et formuler une demande d’aide même si vos ressources de l’année N-1 dépassent le plafond précisé ci-dessous.

Continuer à lire … « Couverture santé: Un tarif spécial aidé »

Point Covid en France

Un point de situation sur les nouvelles mesures sanitaires en France après de récentes annonces. Un rappel des démarches pour l’obtention du passe sanitaire en France si vous avez été vaccinés à l’étranger.

POINT DE SITUATION

💉Dose de rappel

Le rappel vaccinal sera ouvert à toutes les personnes de 18 ans et plus dès cinq mois après la dernière injection ou la dernière infection à la Covid-19, à compter du samedi 27 novembre 2021.

« Pass sanitaire »

‼ À compter du 15 décembre 2021, le « pass sanitaire » des plus de 65 ans ne sera plus actif si le rappel n’a pas été fait dans un délai de 7 mois à compter de la dernière injection ou de la dernière infection.

‼ À compter du lundi 29 novembre 2021, seuls les tests PCR et antigéniques datant de moins de 24 heures seront des preuves constitutives du « pass sanitaire ».

Gestes barrières

‼ Le port du masque est de nouveau obligatoire dans les lieux publics clos, y compris ceux soumis au « pass sanitaire ». Par ailleurs, les préfets seront habilités à rendre obligatoire le port du masque en extérieur.

L’aération fréquente des lieux clos est plus que jamais nécessaire. Il est recommandé d’aérer chaque pièce 10 minutes toutes les heures.

📕Éducation

‼Dans les écoles primaires uniquement : lorsqu’un élève sera positif dans une classe, tous les élèves de la classe devront se faire tester dans les 24h. Les élèves positifs devront s’isoler ; les élèves négatifs pourront revenir en classe. Les modalités de dépistage seront précisées ultérieurement.

Source: https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

A partir du 15 janvier: (pour les moins de 65 ans)

1. Si vous êtes vaccinés avec une 3e dose dans votre pays de résidence :

Les mêmes justificatifs vous seront demandés.

2. Si vous n’êtes pas vaccinés avec une 3e dose, ou ne pouvez pas le faire dans votre pays de résidence (et que votre dernière injection date de plus de 7 mois à votre arrivée en France): 

  • Vous pourrez vous faire vacciner en France dès votre arrivée.
  • Dans l’attente de votre passe sanitaire, 7 jours après l’injection, vous pourrez bénéficier de tests gratuits en pharmacie sous présentation d’une preuve de résidence à l’étranger.
Source: Député Roland Lescure.

OBTENIR SON PASSE SANITAIRE POUR LA FRANCE

Vous pouvez demander un passe sanitaire si vous remplissez les conditions suivantes :

👉Vous êtes de nationalité française, ou ayant droit d’un ressortissant français ;

– Vous êtes âgé de 18 ans ou plus (jusqu’au 30 septembre 2021 le passe sanitaire n’est pas exigé pour les mineurs de 12 à 17 ans. Les mineurs de moins de 12 ans ne sont pas soumis à l’obligation de passe sanitaire.) ;

👉Vous êtes vacciné avec un vaccin accepté par l’Agence européenne des médicaments ou équivalent depuis plus de 4 semaines après l’injection pour les vaccins à une dose (Johnson&Johnson) ;

– plus de 7 jours après la deuxième injection pour les vaccins à deux doses (Pfizer, Moderna, AstraZeneca) ;

– plus de 2 semaines après l’injection si vous êtes rétabli de la Covid-19 (dans ce cas, une seule injection est nécessaire) ;

👉Vous n’avez pas été vacciné dans l’un des pays suivants : États membres de l’Union européenne, Andorre, Islande, Liechtenstein, Monaco, Norvège, Suisse. Ces pays permettent l’obtention du certificat Covid numérique de l’UE, qui est accepté en France.

👉Vous êtes déjà en France ou dans l’Union européenne ou vous arrivez en France avant le 31 août.

❓COMMENT FAIRE LA DEMANDE ? Rassemblez les documents suivants, sous forme électronique uniquement :

👉 Compléter le formulaire de demande en ligne

Joignez à votre demande les documents suivants, sous forme électronique uniquement :
1. votre certificat de vaccination, établi selon les règles du pays de vaccination et faisant distinctement apparaître le type de vaccin utilisé ;
2. votre pièce d’identité (passeport ou carte d’identité en cours de validité) ;
3. votre justificatif de résidence à l’étranger (permis de conduire indiquant l’adresse de résidence à l’étranger, facture de gaz, téléphone ou d’électricité de la résidence à l’étranger, titre de propriété ou bail de location (1ère page), quittance de loyer, attestation d’assurance du logement, visa de séjour dans le pays de résidence ou permis de séjour étranger ou carte consulaire, etc.) ;

Si vous êtes conjoint ou ayant-droit de ressortissant français :
1. une copie de la pièce d’identité du pays dont vous détenez la nationalité, en cours de validité ;
2. la preuve du lien juridique existant avec votre conjoint et/ou parent de nationalité française (copie acte de mariage ou livret de famille, attestation de Pacs, acte de naissance sur lequel figure l’enregistrement du Pacs, acte de naissance de l’enfant). Tout document rédigé en langue étrangère devra faire l’objet d’une traduction certifiée en français.

Aucune demande reçue par un autre moyen ne sera prise en compte.

Attention, afin de réduire au maximum les délais de traitement, les demandes incomplètes ne seront pas traitées. Vous devrez recommencer votre demande.

Dès votre demande traitée, vous recevrez un courriel contenant un QR Code. Celui-ci pourra être imprimé et présenté sur papier, ou ajouté dans l’application TousAntiCovid, pour justifier de votre statut vaccinal.

En savoir plus: https://www.diplomatie.gouv.fr/…/demande-de-passe…/

2ème campagne des bourses scolaires

La 2ème campagne pour les bourses scolaires est désormais ouverte au Congo pour les élèves de nationalité française et inscrits dans les établissements AEFE Saint-Exupéry ou Charlemagne.

La 2ème campagne pour les bourses scolaires est désormais ouverte.

Elle concerne:

  • les premières demandes des familles installées après le 22 février 2021 ;
  • les premières demandes des familles déjà résidentes dont la situation financière ou familiale a changé depuis le premier conseil consulaire des bourses ;
  • les demandes de renouvellement non présentées au premier conseil consulaire. Pour ces demandes, les familles devront justifier d’un cas de force majeure (maladie, échec au baccalauréat…) ;
  • les demandes ajournées accompagnées des documents complémentaires nécessaires qui sont indiqués dans la notification que vous avez reçue ;
  • les demandes de révision, accompagnées des documents complémentaires pour éclaircir le dossier. Ces demandes peuvent être présentées par les familles qui contestent la décision de rejet ou celles dont la situation financière s’est dégradée depuis avril 2021.
Continuer à lire … « 2ème campagne des bourses scolaires »

Soutien financier aux associations

Le STAFE (Soutien au Tissu Associatif des Français de l’Etranger) repose sur l’attribution de subventions à des projets dont l’objet est de nature éducative, caritative, culturelle ou d’insertion socio-économique et qui contribuent au soutien des Français à l’étranger.

Le STAFE (Soutien au Tissu Associatif des Français de l’Etranger) repose sur l’attribution de subventions à des projets dont l’objet est de nature éducative, caritative, culturelle ou d’insertion socio-économique et qui contribuent au soutien des Français à l’étranger.

📍Les projets devront impérativement bénéficier en tout ou partie à des usagers français, dans le but précité de les aider au plan éducatif, caritatif, culturel ou économique pour être éligibles au STAFE.

📍Les projets du STAFE viennent compléter, tout en s’en distinguant, les programmes existants d’aide aux Français gérés par nos ambassades et consulats. Ils se distinguent également des subventions dans le secteur culturel et éducatif qui ressortent d’autres programmes budgétaires.

Continuer à lire … « Soutien financier aux associations »

Etat des lieux de la vaccination chez les Français de l’étranger

A l’initiative de l’Assemblée des Français de l’Etranger, une enquête sur l’état de la vaccination des Français de l’étranger a été menée durant ce mois de juillet auprès de tous les conseillers des Français de l’étranger et de tous les délégués consulaires.

A l’initiative de l’Assemblée des Français de l’Etranger, une enquête sur l’état de la vaccination des Français de l’étranger a été menée durant ce mois de juillet auprès de tous les conseillers des Français de l’étranger et de tous les délégués consulaires. Enquête que vous trouverez ci-jointe.

Cette enquête a reçu 187 réponses permettant de couvrir la situation de nos compatriotes dans 130 circonscriptions consulaires.

Continuer à lire … « Etat des lieux de la vaccination chez les Français de l’étranger »

COVID 19: Prise en charge immédiate des soins en cas de retour définitif en France

Les expatriés qui reviennent résider en France sans exercer une activité professionnelle entre le 1er mars 2020 et le 30 septembre 2021, c’est-à-dire pendant la période de crise sanitaire liée au Covid-19, bénéficient d’une prise en charge immédiate de leurs soins dès leur arrivée sur le territoire français. Pour connaître les démarches, lisez l’article !

Les expatriés qui reviennent résider en France sans exercer une activité professionnelle entre le 1er mars 2020 et le 30 septembre 2021, c’est-à-dire pendant la période de crise sanitaire liée au Covid-19, bénéficient d’une prise en charge immédiate de leurs soins dès leur arrivée sur le territoire français.

Pour cela, ils doivent adresser à la caisse d’assurance maladie ou à la CGSS de leur résidence ou de leur lieu d’hébergement, par voie postale ou par toute autre voie définie par la caisse (adresse e-mail dédiée, par exemple), le formulaire S1106 « Demande d’ouverture des droits à l’assurance maladie » (PDF) et y joindre les documents suivants :

  • une photocopie de leur carte d’identité ou de leur passeport,
  • un RIB s’il en ont un en leur possession.

Si la personne expatriée est accompagnée d’un ou de plusieurs enfants mineurs à sa charge, elle doit joindre également le formulaire S3705 « Demande de rattachement des enfants mineurs à l’un ou aux deux parents assurés » (PDF).

Si elle est accompagnée d’un conjoint, d’un partenaire pacsé, d’un concubin, ce dernier doit compléter également un formulaire S1106 (PDF) en y joignant un document d’identité ainsi que l’acte de mariage, le certificat de Pacs ou le certificat de concubinage. En l’absence de ces pièces permettant d’attester du lien de parenté, une attestation sur l’honneur est demandée.

Si le conjoint, concubin ou partenaire pacsé est ressortissant d’un État en dehors de l’Union européenne, de l’Espace économique européen (1) et de la Suisse, il convient qu’il transmette également un titre de séjour pour être affilié dans les mêmes conditions que l’expatrié de retour en France.

Si la personne expatriée vient seulement en séjour temporaire en France, elle est prise en charge, selon sa situation personnelle :

(1) Consultez la liste des pays de l’Union européenne et de l’Espace économique européen.

Source cliquez ici

Le vote par internet

Votez par internet du 21 au 26 mai ! Oui ! Mais comment faire ? Je vous explique tout dans cet article.

Le vote par internet est ouvert pendant 5 jours consécutifs, du vendredi 21 mai à 12 heures (heure de Paris), au mercredi 26 mai, à 12 heures (heure de Paris).

Présentation du vote par internet

Pour pourrez voter par internet si, avant le 23 avril 2021 :

  • vous êtes inscrit sur une liste électorale consulaire (LEC)
  • vous avez renseigné au Registre des Français établis hors de France une adresse électronique et un numéro de téléphone valides qui vous sont propres. L’administration vous enverra quelques jours avant l’ouverture du vote par internet votre identifiant (par courriel) et votre mot de passe (par sms).

Il est fortement recommandé  de vérifier vos coordonnées, email et no de téléphone  sur votre compte Service Public  Mes données personnelles. Malheureusement si vos coordonnées, email, ou téléphone  ne sont pas à  jour, il est trop tard pour les modifier et vous ne recevrez pas les informations vous permettant devoter par internet ….

Comment voter par internet ?

1) Connectez-vous sur la page Élections des conseillers des Français de l’étranger et des délégués consulaires du site France Diplomatie

A partir du 17 mai, vous pourrez :

  • cliquer sur « Consulter les circulaires des candidats et/ou voter par internet »,
  • sélectionner votre circonscription
  • consulter les circulaires et bulletins de vote des candidats de votre circonscription
  • à l’issue de cette consultation en cliquant sur le bouton « Je vote par internet » situé en bas de page, vous serez redirigé vers le portail de vote sécurisé, accessible du 21 mai à midi au 26 mai à 12 heures (heure de Paris).

2) Portail de vote sécurisé

Quelques jours avant l’ouverture du vote, vous aurez reçu par mail votre identifiant et par sms votre mot de passe.
Connectez-vous grâce à ces informations.
Attention, votre identifiant reçu par mail ne s’affiche qu’une seule fois, copiez-le et conservez-le en lieu sûr.

a) Vote

  • Sélectionnez la case correspondant à votre choix, puis sur « Suivant », enfin, « Confirmez votre choix ».
  • Si vous souhaitez revernir en arrière, cliquez sur « Modifier votre choix ».

b) Confirmation du vote

Un code de confirmation à 6 chiffres vous sera envoyé par mail.
Saisissez-le et cliquez sur « Voter ».

  1. c) Preuve de vote

Quelques minutes plus tard vous recevrez par mail une preuve de votre vote.

Si vous vous posez d’autres questions n’hésitez pas interrogez la FAQ du site France diplomatie en cliquant ici….

Quel droit au compte pour les Français de l’étranger ?

Je fais le point sur le droit au compte et les démarches à mettre en oeuvre face à la fermeture d’un compte, en tant que Française ou Français établi à l’étranger.

Le droit au compte est une réalité en France mais sa mise en œuvre est malheureusement souvent compliquée quand on vit à l’étranger, particulièrement dans le contexte de crise sanitaire.  

Rappels sur le droit au compte

Suite à la mise en place des lois anti-blanchiment pour contrer le financement des groupes terroristes, les banques doivent pouvoir justifier la provenance des fonds lorsqu’ils viennent de l’étranger, ce qui entraine pour leurs équipes l’obligation de produire un nombre croissant de documents administratifs. Cela porte un préjudice considérable aux Français de l’étranger qui ont conservé un compte en France pour payer les frais de leur résidence sur place ou pour percevoir leur retraite française, victime des effets de bord de cette mesure.

Nombre d’entre eux se sont ainsi vus annoncer la fermeture pure et simple de leur compte, essentiellement dans des pays estimés à risque. Cette situation, déjà extrêmement compliquée à gérer pour nos compatriotes, est encore accentuée par le contexte de la crise sanitaire mondiale.

Voir la brochure spécifique éditée par la Banque de France

Continuer à lire … « Quel droit au compte pour les Français de l’étranger ? »

S’inscrire au registre consulaire

L’inscription au Registre des Français établis hors de France s’adresse à tout Français qui s’établit pour plus de 6 mois dans un pays étranger [1].

Grâce à l’inscription au Registre, les services consulaires peuvent vous communiquer des informations (élections, sécurité, événements particuliers) et contacter vos proches en cas d’urgence.

L’inscription consulaire est valable 5 ans et peut être renouvelée.

Cette inscription facilite vos démarches auprès de votre consulat. Dans certains cas, elle est obligatoire* :

  • Demande de documents d’identité (passeport, carte nationale d’identité)
  • Demande de bourse* pour vos enfants scolarisés dans un établissement français en Europe ou hors Europe
  • Vote aux élections : présidentielle, référendum, européennes, législatives, consulaires.
  • Recensement*
  • Réduction des tarifs des légalisations et copies conformes

Voici un guide vidéo pour vous guider pas à pas dans cette démarche. Guide

Réalisé par Marc Villard, conseiller élu au Vietnam.

PROCURATIONS PAR TELEPROCEDURE !

A partir du 6 avril, établir une procuration de vote est PARTIELLEMENT dématérialisé. Suivez les étapes et gagnez du temps!


À partir du 6 avril, il sera possible pour les électeurs de faire une demande de procuration de façon PARTIELLEMENT dématérialisée. Pour les élections consulaires fin 2021 et législatives en 2022 il sera possible d’utiliser cette téléprocédure.
Le dispositif repose sur trois sites internet dédiés différents : un pour les électeurs, un pour les commissariats et gendarmeries, un pour les consulats et mairies.


1| Etablir sa procuration sur le site dédié

L’électeur qui veut établir une procuration se connectera sur le site https://www.maprocuration.gouv.fr/ Une fois authentifié (via FranceConnect), il devra indiquer la commune dans laquelle il est inscrit, l’identité de la personne à laquelle il donne procuration (obligatoirement inscrite dans la même commune que lui), et enfin indiquer s’il donne procuration uniquement pour la prochaine élection (en précisant quel tour de scrutin) ou pour une période donnée.
Une fois ces étapes franchies, le mandant reçoit un numéro de dossier, qu’il devra présenter dans un commissariat ou une gendarmerie si il est en France ou dans un Consulat si il est à l’étranger.


2 / Valider son identité.

Dans un deuxième temps, il devra en effet se déplacer pour faire vérifier son identité auprès d’un officier ou d’un assistant de police judiciaire (OPJ ou APJ).
Pour ce faire, l’électeur se rendra dans un commissariat ou une gendarmerie si il est en France ou dans un consulat ou un poste consulaire à l’étranger avec son numéro de dossier : l’OPJ ou l’APJ, à partir de cette référence, verra s’afficher sur le site internet dédié l’identité du mandant et la vérifiera en demandant une pièce d’identité.
Dès lors, la demande sera immédiatement transférée, de façon dématérialisée, vers le Consulat d’inscription de l’électeur.


3/ Une validation par le consulat

Troisième étape : le Consulat ou le service qui a la délégation se connectera sur le site dédié. Il verra apparaître la demande dès sa transmission, pourra procéder aux vérifications d’usage (inscription du mandant et du mandataire, respect du plafond de procurations, dont on rappelle qu’il sera de deux pour les prochaines élections consulaires) et, si tout est conforme, validera la demande.
Le mandant sera informé par message électronique.


Source: Extrait de l’article de LesFrancais.press

Visuels réalisés par Anne Boulo
#electionsconsulaires #francaisdeletranger